Carnets de route

Précédent lundi 07 janvier 2013 Suivant

Jean vient chercher les papiers sur la table vers 08h30, il est déjà passé sans bruit vers 04h55 cette nuit. Je les entends se préparer, ils sortent vers 09h00. Ginette et Jean partent petit déjeuner au resto du centre. Je me contente d’un jus d’orange et de brioches à domicile. Je fais ma toilette, m’habille et trie un peu mes affaires. Après quelques frayeurs, je retrouve bien tout, mes batteries d’appareil photos notamment. Je décharge sur l’ordi généreusement prêté par maman mes dernières photos du ManiFestiZAD de NDDL et mets quelques batteries en charge. Je complète mon carnet de route et échange quelques messages avec BF. Je vais enfin me décider à sortir mais je dois d'abord me fabriquer une ceinture de fortune pour mon pantalon trop grand avec la sangle de mon sac de voyage, il est 10h42…

Notre chaletPetit tour au magasin de souvenirs pour acheter quelques cartes postales puis je vais glaner diverses informations à l’accueil. Quelques personnes du groupe arrivent et les autres partis raquetter reviennent aussi. Nous discutons un peu des diverses activités et décidons de partir pour une balade d’une heure environ avant de revenir manger avec Jessica, Pierre, Thibault et Frédéric. C’est parti pour l’ascension du mont à côté du centre : à 520 m environ (200 m de dénivelé). Jessica nous lâche en chemin, nous montons entre informaticiens… Quelques photos au sommet et c’est déjà le crépuscule, il est temps de redescendre. Nous prenons un chemin plus direct. Jessica nous attend à l’accueil où elle a retrouvé Jérôme, Sandra, Delphine et Florent. Nous dégustons une salade et une soupe type goulash pour 10 euros. Au moment de régler, ma carte bancaire ne passe pas, aïe ! Un peu de wifi sur nos téléphones respectifs puis retour au chalet, la nuit est déjà presque là, où Ginette écrit sa vingtaine de cartes et Jean joue aux échecs. Je décharge mes photos, échange quelques SMS,  trie ma documentation et rédige mon carnet de route. Je rédige aussi quelques cartes, me change pour éventuellement affronter le froid de l’observation d’une aurore et je rejoins l’accueil où le groupe français d’astronomes doit nous présenter le résultat de leurs deux observations d’aurores au cours de la semaine précédente.
A mon arrivée à l’accueil, les aurores ont déjà été présentées mais on nous propose de les revoir à l’issue de leurs présentations d’éclipses solaires. Je me mets dans un coin de la salle avec l’ordi en wifi pour envoyer quelques mails en même temps. Les aurores observées la semaine précédente sont très localisées sur la ligne d’horizon nord mais assez intenses (enfin pour le rendu numérique qui n’est pas toujours fidèle à la réalité humaine car bien plus puissant que l'œil humain).
A la sortie de cette présentation, la plupart des gens parte pour la colline voisine afin de chasser l’aurore. Je reste au restau pour écrire mes cartes et mes mails. Je demande à l’accueil les nouveaux tarifs 2013 des activités car ils ont encore augmenté même si ça paraissait compliqué de faire plus ! 150 € les 2 heures de chiens de traîneau (quand on est deux car seul comme moi c’est 190€), c’est bien payé ! L’hôtesse me dit qu’il faut demander réservation, elle appelle et nous indique les possibilités. Je retourne à mon ordi…Crépuscule
Un couple de français arrive et me demande si je suis Christophe. Tout étonné, je confirme et ils m’expliquent qu’ils cherchent un muster (conducteur de traîneau à chiens) pour une personne de leur groupe qui aimerait faire le safari mais s’estime trop âgée pour « conduire ». J’accepte la proposition et selon confirmation du lendemain, RDV est donné mercredi à 10h30. Content !
Delphine et Sébastien reviennent et s’asseoient à ma table, nous discutons un peu. Ce sont des parigots mais… gentils quand même ;-) ! Florent et Damien les rejoignent, ils passent à la table d’à côté pour un jeu de société auquel je refuse gentiment de participer. J’écris mes cartes et mes mails, deux personnes du groupe d’astronomie abordent mes voisins et nous parlent des aurores. Celle observée en France en 2003 notamment. Très jolies photos ! La personne revient à moi ensuite pour me présenter un site d’astronomie. J’envoie mes derniers mails avant la fin de la batterie et la fermeture du restau à 22h00.
Les autres partent à la chasse aux aurores car les astronomes nous annoncent qu’ils y vont. Je repasse au chalet déposer mes affaires et prendre le nécessaire à photos avant de les rejoindre. Arrivé au chalet, mes colocataires sont déjà couchés mais les téléphones sonnent et Florent nous annonce une aurore. Branle-bas de combat pour se préparer et aller sur le site au plus vite ! Jean part devant… avec mes gants ! Nous suivons avec Ginette. Pas d’aurore en vue. En fait, seuls les appareils photos la révèlent. Je récupère mes gants que Jean avait embarqués dans la précipitation.
A l’œil nu, vraiment rien d’observable à part une légère clarté sur l’horizon. Quelques photos non concluantes pour ma part et le brouillard revient. Nous décidons d’attendre sur place. Nous resterons jusqu’à 01h du mat' mais en vain à part quelques soubresauts. Nous sommes heureux de rentrer pour aller nous coucher ! Une douche, fin de mes cartes, carnet de route et SMS puis dodo, il est 3h ! Demain grasse mat’, Ginette & Jean vont faire du chien de traîneau à 09h55 et les autres doivent aller à pied en ville (16km aller !) pour faire le plein de victuailles vu les prix pratiqués ici. Moi, ce sera balade sans doute…

Finlande - 2013